La baie de goji est utilisée depuis des milliers d’années en médecine traditionnelle chinoise pour améliorer la santé dans son ensemble, protéger la vision, renforcer le système immunitaire, protéger le fonctionnement du foie, améliorer la circulation et la production de spermatozoïdes ainsi que pour renforcer les performances sexuelles. De nombreuses recherches, la plupart réalisées en Chine, confirment son intérêt pour la santé. 

Depuis le début des années 1980, la baie du goji a fait l’objet d’un nombre important d’études qui justifient son usage historique. Plusieurs d’entre elles ont été publiées en Chine par la prestigieuse commission scientifique et technologique gouvernementale. Celle-ci a déclaré la baie de goji trésor national ; dans les récents jeux nationaux, elle est devenue l’arme secrète des nageurs chinois pour se classer parmi les meilleurs et figurer dans l’équipe olympique.
Les études de la commission gouvernementale chinoise ont en particulier documenté les propriétés antioxydante et immunostimulante du goji. D’autres études réalisées pour le compte du gouvernement chinois ont montré que la baie de goji est extrêmement utile pour protéger le foie, améliorer la qualité du sang et la vision.
Le goji est un petit fruit rouge ressemblant à une cerise allongée. D’origine tibétaine, il est cultivé principalement dans le sud-est de la Chine. La baie de goji contient des polysaccharides uniques constitués de sucres. Elle contient également du bêta-carotène et de la zéaxanthine.

Soutient la santé du système immunitaire 

De nombreuses études chez l’animal ont montré que la baie de goji soutient un système immunitaire fort en augmentant le taux de transformation des lymphocytes et en améliorant la fonction de phagocytose des macrophages. Elle accroît les réactions des anticorps. Chez des animaux de laboratoire, avec une dose quotidienne de 5 à 10 mg/kg pendant une semaine, les polysaccharides de la baie de Goji peuvent augmenter l’activité des cellules T (qui jouent un rôle dans la réponse immunitaire), des cellules T cytotoxiques et des cellules NK (cellules naturelles tueuses).

En 1988, dans un rapport scientifique publié par la commission d’État scientifique et technique chinoise, des chercheurs ont rapporté qu’après avoir absorbé 50 grammes de baie de Goji, des sujets volontaires ont montré une augmentation de leur nombre de globules blancs et un accroissement de 75 % de leurs IgA (immunoglobulines anticorps). Dans une étude animale plus récente, les polysaccharides de la baie de Goji ont stimulé la production d’interleukine, une substance similaire à une hormone, qui stimule la croissance des cellules sanguines importantes pour le système immunitaire, protégeant des cellules cancéreuses et de l’invasion des microbes.
Une étude rapportée dans le journal de l’université médicale de Beijing (1992) notait que la baie de goji diminuait les anticorps associés à des réactions de type allergie. Et peut-être que la baie de Goji peut être utile dans le traitement du psoriasis.

Des propriétés anti-vieillissement 

Traditionnellement, le Goji est considéré comme un aliment agissant sur la longévité, la force et la puissance sexuelle. Dans plusieurs groupes d’études avec des personnes âgées, lorsque la baie a été donnée une fois par jour pendant trois semaines, elle a donné de nombreux résultats bénéfiques. De plus, ces résultats ont montré que l’optimisme était augmenté de façon significative chez tous les sujets, l’appétit amélioré chez 95 % d’entre eux, que 95 % des patients dormaient mieux et 35 % d’entre eux avaient partiellement retrouvé leur fonction sexuelle.

Protège des lésions sur l’ADN 

La baie de Goji favorise une croissance cellulaire normale et améliore la restauration et la réparation de l’ADN. Une étude de l’université Fudan à Shanghai en Chine a constaté que lorsque l’on donnait des polysaccharides de la baie de Goji à des animaux de laboratoire avec des lésions sur l’ADN et un diabète de type II, leur sucre sanguin diminuait tandis que les niveaux sériques de la superoxyde dismutase (SOD), un important antioxydant, augmentaient. De plus, la baie de goji diminuait les lésions sur l’ADN, probablement en réduisant les niveaux du stress oxydant. Les chercheurs ont tiré de ces résultats la conclusion qu’une supplémentation en extrait de baie de goji pourrait prévenir le développement de complications, voire même prévenir la tendance d’animaux diabétiques à développer d’autres problèmes de santé.
Des tests réalisés dans les laboratoires de l’université de Tufts aux États-Unis montrent que la baie de goji a un pouvoir antioxydant légèrement plus élevé que celui de la vitamine E.

Protège les cellules des testicules 

Une autre étude animale réalisée dans la même université a montré que les polysaccharides de la baie de goji protégeaient également des lésions sur l’ADN dans les cellules des testicules prétraitées avec la baie et exposées au peroxyde d’hydrogène. Cette étude pourrait être particulièrement intéressante pour les hommes ayant des problèmes de stérilité.

Diminue le risque endocrinien 

Plus récemment, des chercheurs ont isolé les polysaccharides de la baie et ont évalué leurs effets sur des rats diabétiques. 50 animaux ont été répartis en deux groupes, 10 servant de témoins et 40 avec un diabète induit par une seule dose de streptozotocine. Les animaux témoins et des animaux diabétiques non traités ont reçu une injection placebo. Les autres animaux diabétiques ont reçu pendant 30 jours des polysaccharides de baie de goji dans leur eau de boisson. La fin de l’expérience nous indique que les polysaccharides de baie de Goji pourraient constituer une protection efficace des tissus hépatiques et rénaux chez des rats avec un diabète induit et qu’ils pourraient être utilisés comme agent hypoglycémiant.

Sur des modèles animaux, réduit le glucose et les lipides sanguins 

Après trois semaines d’une alimentation supplémentée avec des polysaccharides de baie de Goji, des animaux de laboratoire avec un diabète de type II ont montré une diminution significative de leur poids, des niveaux de cholestérol, de triglycérides et d’insuline. Les chercheurs en ont conclu que les polysaccharides de baie de goji pourraient être utiles pour améliorer l’insulinorésistance.
Une autre étude a montré que les baies de goji contiennent de puissants antioxydants qui réduisent les niveaux de sucre et les concentrations de cholestérol total et de triglycérides chez des lapins, tout en augmentant le cholestérol HDL après 10 jours de traitement.

Soutient la santé du cerveau 

Dans une étude réalisée à l’université de Hong Kong, des chercheurs ont émis la théorie que l’extrait de baie de Goji ayant des effets anti-vieillissement, il avait probablement aussi des effets neuroprotecteurs contre des toxines dans des maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer. Ils ont constaté que l’extrait de baie de Goji protégeait les neurones d’animaux de laboratoire des effets toxiques de la protéine amyloïde bêta que l’on retrouve dans la maladie d’Alzheimer.

Inhibe la croissance des cancers 

Soixante-dix-neuf patients avec un cancer avancé ont été traités avec un médicament anticancéreux combiné à de la baie de goji. Les résultats ont montré une régression du cancer chez les patients avec un mélanome malin, un carcinome cellulaire rénal, un carcinome colorectal, un cancer du poumon, un carcinome nasopharyngé et un hydrothorax malin. Le taux de réponse des patients traités avec le médicament anticancéreux associé au goji était de 40,9 % contre 16,1 % pour les patients traités avec le seul médicament. La période de rémission des patients traités par l’association a également duré plus longtemps. Ces résultats indiquent que la baie de goji pourrait être un traitement adjuvant utile dans le traitement du cancer. Une autre étude chinoise a indiqué que la baie de goji accroît la sensibilité à la radiothérapie et renforce le système immunitaire de patients cancéreux.
Dans une autre étude, la baie de goji inhibait la croissance de cellules humaines de leucémie.

Protège le foie 

Une étude a été réalisée dans l’objectif d’examiner les effets préventifs sur le développement du foie gras alcoolique et de ses possibles mécanismes. Cent vingt-cinq rats Wistar ont été divisés de façon aléatoire en 4 groupes : un groupe témoin, un groupe témoin avec une perfusion d’alcool, un groupe avec une perfusion d’alcool avec 5 % de polysaccharide de Lycium barbarum et un groupe avec une perfusion d’alcool avec 10 % de polysaccharides. Les évolutions pathologiques du foie ont été étudiées, et les résultats de cette étude qui a duré 5 semaines ont montré que les polysaccharides de Lycium barbarum pouvaient effectivement prévenir le foie gras alcoolique. Ces polysaccharides sont présents dans la baie de Goji.

Chez des souris âgées, la baie de goji exerce un effet hépatoprotecteur en inhibant la peroxydation lipidique des cellules du foie. Elle aide à réparer les lésions des cellules du foie et facilite le rétablissement d’une nécrose hépatique.

Contre-indication 

Une étude a montré que la baie de goji augmente l’effet anticoagulant de la warfarine. Toute personne sous anticoagulant ne devrait utiliser le goji que sous contrôle médical.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *